Chausson – Ravel – Enescu

ERNEST CHAUSSON (1855-1899)
Poème pour violon et orchestre op.25

MAURICE RAVEL (1875-1937)
Tzigane, Rhapsodie de concert pour violon et orchestre

GEORGE ENESCU (1881-1955)
Caprice roumain pour violon et orchestre
Tempo di Hora
Lento
Allegro molto

David Grimal violon
LES DISSONANCES

Label : La Dolce Volta – Réf : LDV97

Philippe Cassard, Anne Gastinel et David Grimal, illuminent ces pages métaphysique avec la finesse, la fraîcheur et la grâce de l’aqGeorge Enescu est sans doute l’un des musiciens les plus extraordinaires que j’aie rencontrés dans ma vie avec Béla Bartók.

Dans ces deux ouvrages, les « Geister-Trio » en Ré majeur op.70 (composé en 1808) et « Erzherzog-Trio » en Si bémol majeur op.97 (son dernier trio, composé en 1811), Beethoven réussit l’exploit de ne favoriser aucun « Ces paroles ont été prononcées par Lord Yehudi Menuhin devant la porte de sa cabine à bord du Mermoz lorsque je l’ai rencontré il y a plus de 25 ans. Je me souviens qu’à l’évocation du nom de George Enescu, Menuhin avait presque de nouveau l’air de l’enfant prodige qu’il avait été plus de 70 ans auparavant. Ses yeux brillaient d’admiration et de reconnaissance pour celui qui fut son maître. Enescu fut en effet un astre qui traversa le siècle entre ses racines roumaines et la France son pays d’adoption. Camarade de classe de Ravel en cours d’écriture au Conservatoire de Paris et ardent défenseur du Poème de Chausson, Enescu est le symbole du musicien humaniste. » David Grimal